English Version

Alerte AMBER

Amber Rene Hagerman était une jeune fille intelligente aux yeux bleus en troisième année à Arlington, au Texas. Elle était sur le tableau d’honneur à l’école, elle faisait partie des scouts et elle était un as du patin à roulettes. C’était également une fille heureuse de neuf ans qui aimait jouer avec son petit frère Ricky, regarder son émission favorite « I Love Lucy » et manger de la crème glacée à la vanille.
Tout a changé un samedi après-midi en 1996 quand la vie d’Amber lui a été volée par un homme qui l’a prise pendant qu’elle jouait sur sa bicyclette et s’est sauvé avec elle en voiture. Quatre jours plus tard, on a retrouvé son corps; elle avait été sauvagement tuée.
La mort tragique d’Amber a eu un effet tel sur sa collectivité et dans tout le nord du Texas que les autorités policières régionales et les organismes de diffusion ont élaboré un plan d’alerte novateur pour aider à récupérer les enfants enlevés. Ils l’ont nommé le programme AMBER. On se souviendra toujours d’Amber comme la petite fille du Texas qui a inspiré sa collectivité à créer un programme sans précédent pour venir en aide aux autres enfants victimes d’enlèvement.

Le programme Amber

Les organismes de diffusion locaux dans tout le pays collaborent avec les autorités policières de leur collectivité pour élaborer et mettre en À“uvre des programmes AMBER dans leur région. Le but est de faire en sorte que les gens de la région soient avisés dès que possible de l’enlèvement d’un enfant et qu’ils reçoivent les informations nécessaires pour leur permettre d’aider à récupérer l’enfant, sain et sauf.
Grâce au programme, les autorités policières doivent alerter les stations de radio et de télévision dans les minutes qui suivent l’enlèvement d’un enfant, à l’instar de la manière dont les stations sont alertées en cas de tornade, d’ouragan ou de toute autre urgence civile. Le but du programme est de pousser toute la collectivité à contribuer à la recherche de l’enfant et du suspect.

Les statistiques révèlent que les premières heures qui suivent un enlèvement sont cruciales au dénouement de l’affaire. Selon les résultats d’une étude menée par le ministère de la Justice des États Unis, 74 p. 100 des enfants victimes d’enlèvement ont été tués au cours des trois premières heures après avoir été enlevés. Ce pourcentage devrait suffire à inciter chaque collectivité à mettre en Àuvre le programme AMBER, avant qu’une tragédie ne se produise.
Le programme AMBER transmet un message très clair que les crimes contre les enfants sont intolérables et qu’en travaillant ensemble, les autorités policières, les diffuseurs et les citoyens ont le pouvoir d’arrêter les prédateurs et de retourner les enfants enlevés chez eux.

Service religieux familial annuel du service de police de Miramichi

Les policiers du service de police de Miramichi, le personnel et les familles se rassembleront pour un service religieux familial. Cet événement, qui a normalement lieu au printemps, se déroule dans une église différente chaque année.
Le service religieux de cette année aura lieu le 6 mai 2012 au Family Worship Center, sur la route King George, sous la conduite du pasteur Theo Craig.

Les policiers assistent non seulement au service en uniforme, mais ils y participent également en faisant des lectures et en contant une expérience de la vie policière aux enfants. L’aumônier Cecil Symes aide normalement à présenter le sermon.
À un des services, l’histoire racontée aux enfants était au sujet du pouvoir de Dieu et comment Il voit tout. Un jeune de la région est allé dans un des clubs vidéo de Miramichi pour voler des films sur DVD. À cet endroit, les clients choisissent le film qu’ils veulent louer puis se rendent au comptoir pour en avoir un exemplaire. Tous les films sont rangés derrière le comptoir. Lorsque le commis ne regardait pas, le jeune a pris deux films derrière le comptoir. Il ne pouvait pas voir les titres et a donc pris les deux premières boîtes avant de sortir en courant en les plaçant dans son sac à dos. Le commis appela les policiers qui attrapèrent le jeune à quelques rues du magasin. Ils trouvèrent les films dans le sac du jeune, dont le titre était « Les dix commandements, Partie 1 et Partie 2 ».

Le service sera suivi d’une communion au cours de laquelle les policiers du service de police de Miramichi et les familles pourront passer du temps ensemble et avec la congrégation.
Ces services nous sont importants. Ils nous permettent de réfléchir sur le pouvoir de Dieu et sur l’aide qu’il accorde aux policiers chaque jour dans leur travail. Ces services nous permettent également de prier avec la collectivité.
Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux organismes avec qui partager cet événement annuel. Si une église de la ville souhaite y participer, son porte-parole peut communiquer avec le service de police de Miramichi au 623-2124.

Camp d’été Kids ‘n Kops

Le programme Kids “N” Kops a été mis sur pied en 2001 à la suite d’une présentation du personnel de Grands Frères Grandes Sœurs au service de police de Miramichi dans le but d’inciter les policiers à s’investir dans le travail auprès des jeunes de la collectivité.
Le personnel a souligné à quel point l’organisation avait besoin de grands frères et de grandes sœurs, de mentors à l’école et de personnes pour animer un camp d’une semaine. Après la présentation, le Sgt Bob Bruce s’est porté volontaire pour mettre à l’essai l’animation du camp d’une semaine et aujourd’hui, des années plus tard, 112 enfants ont participé au programme.
Le programme Kids “N” Kops offre un forum où les enfants et les policiers peuvent interagir de façon positive et significative.
Kids “N” Kops est une initiative conjointe entre Grands Frères Grandes Sœurs et le service de police de Miramichi. Les enfants, entre 8 et 12 ans, sont sélectionnés de la liste d’enfants n’ayant pas encore été jumelés.
Le programme a évolué et inclus maintenant deux enfants dont les parents sont des membres actifs du service de police de Miramichi. Cette inclusion est faite dans le but de permettre aux enfants des membres actifs de notre service de police d’apprendre, dans un contexte amusant et éducatif, le rôle que leurs parents assument dans le cadre de leurs fonctions.
Le camp accepte un total de 15 participants, dure une semaine et a lieu une fois par année, normalement en Juillet. L’Association canadienne des chefs de police a approuvé le programme à l’échelle nationale, le programme ayant satisfait à la procédure et aux critères d’approbation de l’Association. Notre programme a aussi figuré dans le numéro de mai de « Blue Line », la revue des services nationaux de police du Canada. De plus, les médias locaux publient annuellement en pleine page un article illustré de notre événement.

LES OBJECTIFS DU PROGRAMME SONT DE:

  • donner l’occasion aux jeunes de côtoyer des adultes servant de modèles.
  • favoriser la confiance entre les autorités policières et les enfants.
  • créer une image réaliste et positive des policiers et d’autres fournisseurs de services d’urgence de la collectivité.
  • offrir des possibilités aux enfants sur la liste d’attente de Grands Frères Grandes Sa“urs.
  • créer des liens durables avec les jeunes de la région de Miramichi.

Le service de police de Miramichi, en collaboration avec le personnel de Grands Frères Grandes Saurs, a organisé un camp excitant pour les enfants. Le programme d’une semaine (35 heures) comprend un survol des activités policières, des activités de travail d’équipe et des interactions avec les policiers, les ambulanciers, les pompiers, le personnel hospitalier, la cour, le ministère de la Sécurité publique et les intervenants correctionnels. Chaque enfant reçoit un chapeau et un chandail spécial qu’il porte pendant tout le camp pour favoriser le sentiment d’appartenance au groupe. Les enfants terminent le camp en assistant à une cérémonie de remise des diplômes à laquelle les parents et les invités sont les bienvenus.

Jusqu’à maintenant, nous avons offert le programme chaque année depuis 10 ans. Le service de police de Miramichi a ainsi offert ses services à 112 enfants dans le cadre de ce camp. À notre connaissance, les seuls autres services de police au Nouveau Brunswick à offrir un programme semblable sont ceux de Saint-Jean et de Fredericton. Un grand nombre d’enfants pourraient bénéficier de cette interaction positive. Nous avons élargi le programme en nous joignant à la Division des services communautaires et correctionnels (Centre pour jeunes du Nouveau Brunswick) du ministère de la Sécurité publique, qui a mis sur pied un programme semblable d’une semaine, CHAMP CHAMP. Ce programme accepte les enfants finissants du programme Kids “N” Kops Kid qui sont encore sur la liste d’attente.
Il sert d’outil de prévention contre le crime en rassemblant les policiers de différents services, les jeunes, diverses entreprises et les médias. Au cours du camp, les enfants sont exposés à bon nombre de policiers et d’employés du service de police de Miramichi ainsi qu’à des policiers d’autres services qui se sont portés volontaires pour que ce programme/partenariat soit un succès. En moyenne, les enfants côtoient 38 modèles adultes différents. Ces partenariats sont valorisants et durables.

Que pouvons-nous faire d’autre?

Beaucoup de jeunes dans notre province bénéficieraient grandement de l’influence d’adultes leur servant d’exemple. Le programme Kids “N” Kops donne l’occasion aux enfants d’apprendre à faire des choix positifs en interagissant avec des policiers et d’autres fonctionnaires du ministère de la Sécurité publique. Ce programme comprend des présentations au sujet du vol et du système de justice pénale et il permet aux enfants de se sentir importants et de sentir qu’on se préoccupe d’eux. Le programme pourrait prévenir un jeune de participer à un crime. Afin de répondre au besoin des enfants d’avoir l’occasion de côtoyer des adultes d’influence positive, le service de police de Miramichi aimerait élargir le programme pour qu’il soit mis en œuvre partout au Nouveau Brunswick. Étant donné sa participation dans l’organisation du programme, le service de police de Miramichi aimerait présenter le programme aux autres services provinciaux ou municipaux.

Biographie :

Le Sgt Bruce est présentement affecté à la division des patrouilles à titre de chef d’équipe. Il a 26 ans d’expérience au sein du service de police, 10 ans d’expérience comme coordinateur du programme régional d’Échec au crime, 9 ans d’expérience dans le programme Kids “N” Kops et il est également un des membres fondateurs du programme Zéro tolérance du service de police de Miramichi.

Coordonnées :

Sgt Bob Bruce, coordinateur de Kids “N” Kops
Service de police de Miramichi
1820, rue Water
Miramichi (Nouveau Brunswick) E1N 1B7
506-623-2124

Village des jeunes de Miramichi
Grands Frères Grandes Soeurs
Club garçons et filles
115, rue Maher
Miramichi (Nouveau Brunswick) E1N 4B4
1-800-263-9113
www.bbsc.ca